système d'arrosage automatique

Installer soi-même son système d’arrosage automatique

Avoir un système d’arrosage automatique présente de multiples avantages : l’utilisateur peut gérer son temps à sa guise et économise de l’énergie. L’installation de cet appareil peut se faire sans l’intervention d’un spécialiste. De nos jours, presque la plupart des installations dans les maisons sont automatisées.

Tout ce qu’il faut savoir avant les travaux

Avant d’installer un système d’arrosage automatique, il vaut mieux suivre quelques précautions. Cela se fait dans le but de suivre à la lettre les normes préétablies. Tout d’abord, il faut bien connaître le mode de fonctionnement. Procéder ainsi permet de savoir utiliser l’appareil convenablement et de profiter de ses performances optimales. De plus, un programmateur s’avère toujours indispensable avec ce type d’installation. Cet accessoire déclenche le système durant les heures creuses. Il évite ainsi l’arrosage en pleine journée ensoleillée qui favorise l’évaporation.

Les accessoires nécessaires

Un système d’arrosage automatique doit comporter un réducteur de pression. Ce dispositif facilite l’économie d’eau. Par ailleurs, l’utilisateur doit s’assurer que ses tuyères atteignent bien chaque partie à arroser. Il est conseillé d’avoir une irrigation optimale ainsi qu’une installation parfaitement étanche. L’installation nécessite certains outils : pelle, piquets, mètre, perceuse, clé anglaise, scie à métaux, téflon, cutter, ruban adhésif… S’y ajoutent ensuite l’arroseur, les raccords d’angle, l’électrovanne, le tasseau, le regard rectangulaire, le tuyau de 25 mm de diamètre, etc.

Les travaux à proprement parler

Les mesures de débit doivent être effectuées avant de définir le nombre de circuits. Ensuite, le plan de l’installation doit être établi au préalable. Cela permettra de calculer la quantité et les mesures de tuyaux nécessaires. Les tranchées doivent être creusées pour y poser le réseau et l’y assembler. Les électrovannes sont fixées en têtes de ligne d’arrosage. Le dispositif programmateur est relié au circuit et est raccordé à l’arrivée d’eau.