Le cinéma se met au vert

Les acteurs dans le monde du 7e Art se mettent au vert pour le bien-être de notre planète et prouvent que le cinéma et l’écologie peuvent s’allier parfaitement. Nombreux pays ont fait leurs preuves en adoptant les gestes éco-responsables en produisant leurs films et séries. Dans l’industrie du cinéma, voici ce qu’il faut savoir sur les démarches écologiques et saines. 

Un studio éco-responsable 

La production d’un film ou d’une série est malheureusement néfaste pour la planète. L’industrie du cinéma s’active pour limiter son impact écologique. Dans cette optique, Martigues, près de Marseille, accueille un complexe de production éco-conçu de 2,5 hectares. La Provence Studios se distingue par son toit recouvert de panneaux solaires, ce qui réduit efficacement la consommation. Le recyclage s’invite dans ses bâtiments chauffés et rafraîchis grâce à la thalassothermie ainsi que l’éclairage à LED. Concept qui a séduit l’équipe de la série Bronx ou encore le film Taxi 5. 

Des marques et des enseignes éthiques 

L’univers audiovisuel se présente comme l’un des canaux les plus prisés par les grandes marques et enseignes. Toutefois, il faut être malin pour se faire connaître discrètement dans l’industrie du cinéma. Pour une collaboration réussie, il est nécessaire d’intégrer subtilement le produit dans le scénario. Vous avez adoré la série Big Bang Theory ? Sachez que le Green Product Placement dévoile leurs produits au fil des épisodes. Vous remarquerez également dans la série « L’Effondrement » l’apparition de l’épicerie « Day by Day ».

Faire appel à un « consultant vert » 

L’industrie du cinéma fait face à une pollution massive. Les productions réagissent et optent pour un tournage respectant l’environnement. Lors d’un tournage, il faut calculer le nombre d’aller-retour en avion d’un acteur ou producteur, la consommation électrique, l’utilisation des effets spéciaux, des produits cosmétiques ou des décors. Pour être éco-responsable, le cinéma fait appel à des spécialistes, des consultants verts. À titre d’exemple, Emellie O’Brien a réussi son pari de protéger la planète tout en économisant aux producteurs de The Amazing Spider-Man 2 une somme de 400 000 dollars.

Un petit partage ...Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blog sur l'infos digitale et geek | Entre professionnels | Bon Plan Maison