Les arbres fruitiers nains

Offrant les mêmes fruits qu’un arbre fruitier traditionnel, les arbres fruitiers nains sont une bonne alternative pour embellir un jardin de petite surface. Voici quelques informations les concernant. 

Arbre fruitier nain, c’est quoi ?

L’arbre fruitier nain se développe de 30 à 40 % par rapport à la variété d’arbres standards. Ce type d’arbre a été créé en 1964 par un hybrideur américain, Floyd Zaiger, en commençant par des pêchers et des brugnoniers nains. Floyd Z. a fait le premier pommier nain en 1975 et l’abricotier nain en 1980. Le premier poirier a été produit en France après cette période. La production d’une gamme complète d’arbres fruitiers nains s’en suivait ensuite : cerisier, amandier, prunier, etc. 

Les fruits obtenus par l’arbre fruitier nain sont les mêmes que l’arbre standard : gros, juteux et parfumés. Ce type d’arbres est idéal pour les appartements avec terrasse ou balcon et pour les maisons avec un petit jardin. 

Les différentes appellations arbres fruitiers nains

Il existe différentes espèces d’arbres fruitiers nains. Il y a l’abricotier nain qu’on appelle également Golden Aprigold, l’amandier nain ou Garden Prince, et le poirier nain ou Garden Pearl/Gem. De même, on recense des variétés de pommiers colonnaires Villandry connus sous le nom de Garden Sun. Plusieurs autres appellations sont destinées à ces arbres nains, comme :

  • Fruit Me Cherry Me ou Bing pour le cerisier, 
  • Goldust pour le prunier, 
  • Snow Baby ou Rubis pour la nectarine,
  • Amber, Diamond, Crimson et bien d’autres encore pour le pêcher. 

Planter un arbre fruitier nain

Planter des arbres fruitiers nains est plus pratique et plus facile que d’en cultiver des standards puisqu’ils sont petits et exigent peu de la nature du sol. D’une part, vous pouvez les cultiver en pleine terre de la même façon que les arbres standards. Sans précaution distincte, les arbres nains peuvent être séparés ou mis dans un mini-verger à haute compacité avec un intervalle de 1 à 1,50 mètre entre les plantations. D’autre part, vous pouvez facilement les planter en bacs. Le mélange doit comporter 2/3 de terre et 1/3 d’engrais. Il vous faut préparer une bonne évacuation d’eau dans le fond du bac en y intégrant des perçages.

Un petit partage ...Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *