Les jardins partagés, tout ce qu’il faut savoir

L’environnement s’allie parfaitement avec le jardinage pour le bien-être de la planète et le grand bonheur des personnes désireuses de mener une vie durable. La ville regorge d’espaces appelés « jardins partagés », mais ce concept a toutefois ses limites. Zoom sur ce phénomène grandissant qui se développe en plein cœur de la vie urbaine. 

Le jardin partagé : de quoi s’agit-il ? 

Grâce au jardin partagé, cet espace de culture se trouvant en pleine ville, les habitants se reconnectent avec la nature. Les associations mettent ainsi en place un jardin qui sera disponible aux utilisateurs. Chacun dispose de sa parcelle au sein de cet espace partagé ou l’ensemble du potager est mis intégralement à la disposition de tous les membres. Toutefois, ce concept promet un moment de partage et de collaboration pour contribuer efficacement au développement durable. Il peut s’agir ici de friches ou encore des cours intérieures d’immeubles, voire des toitures. 

Le jardin partagé : les avantages 

En optant pour le jardin partagé, vous participez quotidiennement à la protection de l’environnement. Les pratiques respectueuses des écosystèmes seront bel et bien mises en valeur avec ce concept ingénieux. En plus de vous reconnecter à la nature, vous vous familiarisez avec les différentes méthodes telles que la rotation des cultures, le paillage ou le compostage. Grâce aux échanges au sein du jardin partagé, vous adoptez les comportements sains et durables. Et des événements culturels ou des repas avec les autres habitants du quartier sont également au rendez-vous.

Les limites d’un jardin partagé

Lien social, partage, reconnexion avec la nature… Bien que le jardin partagé présente ses avantages, ce concept a aussi ses limites. Faute de mauvaises répartitions des tâches, certains membres délaissent rapidement cette activité. Les départs en vacances causent également l’abandon des potagers chez les utilisateurs. Pourtant, les associations ne baissent pas les bras et apportent des solutions contre le manque d’assiduité des membres. Par ailleurs, les applications sont progressivement devenues les alliées des associations engagées ainsi que les jardiniers soucieux de l’environnement.

Un petit partage ...Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les jeunes | Le Royaume des Petits - Le monde des petits | Ma boutique online