Pas de terrain ? Essayez le jardin partagé !

Votre balcon où quelques tomates cerises côtoient un pied de basilic ne vous suffit plus, mais vous ne voulez pas déménager juste pour pouvoir planter quelques fleurs et salades. Il y a peut-être un jardin partagé près de chez vous qui cherche une main verte !

Un jardin pour tisser du lien

Depuis quelques années, les jardins partagés se développent de plus en plus dans les villes. Les collectivités locales mettent à disposition du public un espace vert pour créer un jardin partagé. Ce dernier va être géré par une association locale : centre social, comité des fêtes, comité de quartier… Les habitants feront vivre ce projet en semant leurs idées et leurs plantes. Une fois le jardin enrichi de plantations, les habitants peuvent l’ouvrir aux visites pour les scolaires, les maisons de retraites, faire participer des centres de loisirs…

Du jardinage et de la transmission

Tulipes, lilas, poires, haricots, carottes… une fois entré dans le jardin partagé vous pourrez laisser libre court à votre imagination et planter ce que vous voulez, où vous voulez dans la parcelle… en respectant le travail des autres jardiniers. En rencontrant les autres jardiniers, vous allez même découvrir des techniques qui vous aideront par la suite. Le paillage, le compost n’auront plus de secret pour vous.

 

Comment ça se passe ?

Pour pouvoir aller planter vos choux à la mode du jardin partagé, il va d’abord falloir adhérer à l’association qui gère le jardin. Si vous habitez une petite ville, en général il faut habiter dans cette ville. Si vous habitez une grande ville, le jardin partagé sera peut-être destiné en priorité aux habitants du quartier, le nombre de jardiniers étant limité. Sur place, tous les jardiniers apportent leur matériel. Si les idées et techniques s’échangent, le matériel aussi, mieux vaut donc le marquer ! Il en est de même pour vos vêtements. Munissez vous d’étiquettes de vêtements à coudre et faites-vous une soirée couture. Une cabane pour se changer peut être prévue, dans ces cas-là, souvenez-vous des vestiaires collectifs de la piscine. C’est la même histoire. Il y a de fortes chances pour que votre petit gilet préféré finisse par mégarde chez votre voisin. Donc faites une session de pose d’étiquettes de vêtements à coudre. Mieux vaut prévenir et éviter une mésentente qui pourrait vous faire retourner sur votre balcon avec vos tomates cerises…

La permaculture s’installe dans les jardins partagés : http://www.ouest-france.fr/bretagne/hillion-22120/hillion-le-jardin-partage-veut-cultiver-la-permaculture-4889525

 

Un petit partage ...Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Redpop.fr | Les lampes tash art | Option Sport - Le sport, tout le sport