Le bonsaï, un loisir à part entière

Internet a beaucoup participé à la popularisation du bonsaï. Les internautes se sont procurés des arbres en ligne. Toutefois, il existe une autre alternative moins cher et plus pratique : se procurer soi-même un arbre et procéder seul à sa sculpture.

Le bonsaï : des règles à suivre

Le bonsaï est un art oriental déjà pratiqué depuis des siècles. Ainsi, il faut s’enlever de la tête l’idée d’en réussir du premier coup. En effet, il est nécessaire de choisir le bon arbre de par son espèce et son environnement. En outre, l’entretien est également primordial. Cette pratique peut se résumer en 3 parties : la multiplication, la sculpture et l’entretien. Chacune de ces règles doit être appliquée minutieusement.

La culture des arbres

Des matériels pré-bonsaïs sont disponibles sur Internet. Ils permettent de s’appliquer et de se familiariser avec cet art. En outre, il est également possible d’opter pour d’autres techniques de culture. L’essentiel est de choisir un arbre adapté à l’environnement intérieur ou extérieur de la maison. Première option, les arbres (sub)tropicaux sont les meilleurs. Deuxième option, tous les arbres non tropicaux pourront plaire, à condition de les protéger du soleil intense et des températures trop basses.

La maîtrise de la sculpture

L’entretien et la bonne taille de l’arbre en pot commencent dès son acquisition. Cette étape s’avère être comme la plus difficile et la plus créative du bonsaï. La maîtrise de la ligature et de la sculpture s’apprend durant des années. Toutefois, certaines règles fondamentales restent accessibles et praticables pour tous. En guise de slogan, il importe de rappeler que cette technique japonaise n’est pas une course ni une destination. Elle se résume plutôt en un voyage sans fin.

Un petit partage ...Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

languesenfete.fr | Les lampes tash art | languesenfete.fr